Non classé

Souvenir, souvenir

Aujourd’hui, parlons souvenir 🙂

J’ai récemment découvert une petite vidéo (court-métrage d’animation avec un doublage voix, 14 minutes). L’histoire porte sur un personnage proche du réalisateur. Ce dernier sait que son grand-père a participé à la guerre d’Algérie, mais un tabou s’est imposé sur ce sujet dans la famille.

https://www.arte.tv/fr/videos/069776-000-A/souvenir-souvenir/?fbclid=IwAR0Lxeczyiov9bL2ZuM6wimNlcVjo6cdY39UUoh7Mdil1G4rouTwntThtsg

Réalisation et scénario : Bastien Dubois – Son : Vandy Roc – Production : Blast production, Arte France, Pictanovo – Année 2020

Une maxime dit que, pour savoir où l’on va, il faut s’avoir d’où l’on vient. Dans cette idée, le narrateur va interroger sa grand-mère et son père pour essayer d’en connaître d’avantage sur le passé de son aïeul. Ceux-ci éludent, soit pour se/le protéger, soit parce qu’ils n’en savent pas plus que lui. Des semaines, des mois, peut-être des années passent sans qu’il obtienne de réponses à ses questions. Cependant, lors d’un repas dominical, le grand-père sort soudainement de son mutisme et raconte un épisode de la guerre ; un tout petit évènement qui, pourtant, dit à lui seul les horreurs auxquelles il a pu assister en tant que jeune soldat…

Est-ce que la parole l’a libéré ou bien cela n’a-t-il rien changé pour lui ? Est-ce que la famille a été soulagée ou aurait-elle préféré ne pas savoir ? Avec le lever de ce voile de silence, qu’est-ce qui a changé dans la dynamique familiale ? Ce sont là des questions auxquelles la vidéo ne donne pas de réponses précises.

Alors, j’imagine… Certainement, cela a suscité beaucoup d’émotions. En soi, le simple fait que celles-ci puissent être exprimées est déjà libérateur. Ensuite, peut-être que les autres membres de la famille se sont sentis plus légitimes à poser des questions. Ce qui m’amène à vous poser celle-ci : y a-t-il un secret de famille qui vous pèse ? Des questions qui attendant des réponses ? Bref, voulez-vous en savoir plus ? Êtes-vous prêt à dénouer l’écheveau des non-dits ? Qu’en pensez-vous ?

Mon métier adoré

Père, Mère… et Taire ?

Ces derniers jours, j’ai regardé un documentaire sur les secrets de famille, avec le débat qui s’ensuivait. Au total, 4 porteurs de lourds non-dits se sont exprimés, ainsi qu’un psychanalyste, une psychogénéalogiste et un généalogiste successoral.

Je ne vous dirai pas le contraire : ce genre de témoignages remue beaucoup. Quelle tristesse pour ceux qui doivent (ou pensent devoir, mais là n’est pas la question) cacher la vérité ! Quelle douleur pour ceux à qui la vérité est cachée ! Comme Serge Tisseron le dit : « C’est bien d’être gardien d’un secret, mais c’est terrible d’en être prisonnier. »

Je ne peux pas vous orienter vers ce documentaire, le délai de visionnage étant révolu. Je peux par contre vous inviter à visiter ce site : https://www.bandedebatards.co/ (Le nom du site est à prendre au second degré, bien sûr.) Vous y trouverez des portraits, photographiés et rédigés – sur quelques paragraphes – , de personnes qui se sont retrouvées confrontées au silence et qui ont choisi de s’en affranchir.

Si vous êtes vous-même concerné par un secret de famille et que vous souhaitez raconter votre histoire sous forme de livre, je vous invite à me contacter pour estimer le travail à réaliser ensemble. Les entretiens se dérouleront de préférence à distance, compte tenu de la période critique que nous traversons, mais il n’y a là rien d’insurmontable, promis 😉

Je vous souhaite tous en bonne santé et je vous laisse sur ces quelques mots de Philippe Grimbert : « Quand le secret se révèle, on a l’impression de découvrir quelque chose d’inouï et, en même temps, de l’avoir toujours su. »

À bientôt !